1. Afin de profiter des primes habitation dans le cadre de l’audit logement, les loyers doivent se situer dans un fourchette qui se situent à + 20 et -20% du montant calculé ICI : https://loyerswallonie.be/

2. Pourriez-vous svp nous confirmer si l’ordre des dates des factures des entreprises doit être le même que le classement établi par le programme PACE dans le cadre de l’audit logement ?

Exemple de classement PACE « audit logement » :

  1. Toit

  2. Châssis vitrage

En pratique, les châssis vitrages sont installés avant la toiture ceci vu la disponibilité de l’entrepreneur choisi … avec date de facture d’installation des châssis se situant alors avant celle de la toiture…

Bref, l’ordre pratique est inversé ce malgré qu’au final, l’auditeur passe à la fin des travaux et, qu’il constatera que les travaux sont bien réalisés avec suivi du programme …

N’y a-t-il pas un risque de conflit avec, in fine, un refus de prime ?

R : La notion de bouquet de travaux est primordiale; l’ordre des factures n’a pas d’importance dans un même bouquet de travaux. L’auditeur constatera la réalisation du travail et s’il échet, il autorisera alors les perceptions de primes à la fin du bouquet. Il n’est pas admis que le bouquet 2 soit réalisé avant le bouquet 1. Par contre, si les bouquets 1 et 2 sont terminés et que le constat est positif ; les primes seront accordées pour les deux bouquets.

Attention : ces informations sont communiquées à titre informatif et, il appartient à chacun de les vérifier officiellement auprès de l’administration.

13/3/2019

En région Wallonne, l’AUDIT LOGEMENT remplacera l’audit PAE en mai / juin 2019.

Cet audit revisité (l’audit logement) présentera un faisceau « bien plus large » puisqu’il traitera d’autres aspects non énergétique tels que la mérule, l’humidité, …

Le rôle de l’auditeur prend de la consistance puisqu’il devient le guichet unique de la région wallonne pour le citoyen.

Outre son travail d’auditeur habituel, il aura aussi pour tâche de contrôler les travaux et de libérer (ou, non) les primes énergies au terme de la réalisation de celles-ci.

 A confirmer (source :  https://www.wallonie.be/fr/actualites/reforme-de-loctroi-des-primes-energie-et-logement) :

. les primes habitations pourraient être majorées par un facteur multiplicatif jusqu’à « 6 » en fonction du niveau de revenu(s) et, du nombre d’enfant(s) à charge. primes_energie_et_renovation 

. NEW : suppression du plafond de revenu(s).

. NEW : accès aux primes pour les locataires ! Ce, y compris, en logements sociaux ?

Notre visibilité ; pour notre référencement :

Audit-Logement.be  Audit-Logement.com  AuditLogement.com

Prime-Habitation.be  PrimeHabitation.be  Prime-Habitat.be

PasseportDuBatiment.be  FeuilleDeRoute.be Feuille-de-route.be

Audit logement 2019 – « audit obligatoire »

En 2019, les missions de l’auditeur énergétique à destination du résidentiel ne va plus se limiter à l’évaluation de la performance énergétique au sens strict (audit énergétique PAE et, certificat PEB) mais, elles vont désormais s’étendre tout au long du processus de rénovation puisque l’auditeur pourra prodiguer des conseils et des avis au fur et à mesure de l’avancement des travaux.

Donc, bientôt un « auditeur logement » dont le faisceau d’expertises sera encore élargi !

Ci-dessous l’extrait repris du site officiel Wallon – source :

http://www.wallonie.be/fr/actualites/profonde-reforme-de-loctroi-des-primes-energie-et-logement-des-2019

Profonde réforme de l’octroi des primes énergie et logement dès 2019

Vendredi, 20 Juillet, 2018

À partir du printemps 2019, un nouveau dispositif des primes wallonnes à l’énergie et à la rénovation (salubrité/sécurité) sera d’application. Cette réforme répond à une volonté de simplifier les procédures et de remplir les objectifs énergétiques fixés par l’Union européenne.

Principe du guichet unique et hiérarchisation des travaux

Actuellement, lorsqu’un particulier entreprend des travaux d’énergie et de rénovation de son habitation, deux procédures administratives distinctes s’imposent à lui pour l’obtention de primes. Dès 2019, le principe du guichet unique (une seule demande de primes) entrera en vigueur.

Tout demandeur devra faire appel à un auditeur agréé afin de lister l’ensemble des travaux à réaliser, ainsi que l’ordre dans lequel ceux-ci doivent être menés. Isoler le toit d’une maison qui menace de s’effondrer n’a par exemple aucun sens !

Une fois l’audit réalisé, il suffira d’introduire une demande de primes auprès du Service public de Wallonie, et cette demande vaudra pour l’ensemble des travaux. Le demandeur restera libre d’effectuer la totalité ou non des travaux, et de phaser ceux-ci dans le temps, en fonction de ses moyens.

L’audit sera également centralisé par l’administration, ce qui permettra, en cas de changement de propriétaire, de connaître l’état de la rénovation et d’évaluer les montants à encore consentir.

L’auditeur sera aux côtés du demandeur, tout au long de la procédure, depuis la réalisation de l’audit jusqu’au contrôle des travaux réalisés, en passant par le calcul des primes. Il agira en tant qu’interface entre le citoyen et l’administration.

Détails de la procédure

  1. Réalisation d’un audit : condition préalable à toute demande de primes.

  2. Introduction de la demande : la demande de primes effectuée couvrira à la fois le rapport d’audit et les investissements éligibles repris dans le rapport d’audit. Pour la suite du processus, le demandeur entrera uniquement en contact avec l’auditeur.

  3. Paiement de la prime audit et calcul des primes : l’introduction de la demande entraînera automatiquement le paiement de la prime.

  4. Réalisation des travaux : le demandeur devra réaliser les travaux dans le respect des travaux hiérarchisés par le rapport d’audit.

  5. Paiement des primes relatives aux investissements : l’enregistrement du rapport de suivi des travaux permettra la liquidation des primes. Cet enregistrement devra être accompagné de l’actualisation éventuelle des données communiquées lors de l’introduction de la demande de primes et de la production des factures relatives aux investissements pour lesquels une prime est demandée.

Les futurs montants sont en cours d’élaboration et feront l’objet d’un arrêté ministériel. Pour les primes « énergie », chaque kWh d’énergie primaire économisé grâce aux travaux donnera droit à un subside.

Lien sponsorisé : www.audit-logement.be

L’audit PAE2 Wallon – présentation de l’audit pae2 (à télécharger)

 


L’audit énergétique obligatoire pour profiter des primes wallonnes

Pour bénéficier des primes à l’énergie, le Wallon devra désormais faire appel à un auditeur afin de lister l’ensemble des travaux à réaliser.

La refonte du système de distribution des primes à l’énergie et à la rénovation se poursuit en Wallonie. En attendant de connaître les nouveaux montants qui entreront en vigueur début janvier et qui mettront fin à la période transitoire mise en place par le gouvernement wallon depuis 1er mars, les ministres de l’Énergie et du Logement Jean-Luc Crucke et Valérie De Bue viennent de mettre la touche finale à la modernisation des procédures.

« Actuellement, lorsqu’un particulier entreprend des travaux d’énergie et de rénovation de son habitation, deux procédures administratives distinctes s’imposent à lui. Avec, à chaque fois, l’obligation d’avertir l’administration préalablement à tous travaux. Cette complexité, couplée à une baisse des montants des primes, a amené un désintérêt de plus en plus flagrant du grand public « , constatent les deux ministres.

Face à ce désintérêt, le gouvernement wallon MR-cdH avait déjà décidé d’augmenter certains montants de primes depuis le 1er mars. « Les premiers effets de cette mesure se sont déjà fait ressentir puisque, si l’on compare la période mars 2017 – juin 2017 avec la période mars 2018 – juin 2018, on remarque que les avertissements préalables ont doublé voire triplé « .

C’est maintenant tout le système qui se voit modifié.

Nouvelle procédure

À l’avenir, tout demandeur devra faire appel à un auditeur afin de lister l’ensemble des travaux à réaliser en matière énergétique et de rénovation, ainsi que l’ordre dans lequel ceux-ci doivent être menés. « Pas question de déroger à l’ordre défini par l’auditeur pour bénéficier d’une prime. Isoler le toit d’une maison qui menace de s’effondrer n’a par exemple aucun sens ! Il faut garantir une utilisation optimale et efficiente de l’argent investi par les citoyens mais aussi par la Région « , insistent les deux ministres. 

Pas question de déroger à l’ordre défini par l’auditeur pour bénéficier d’une prime

Au niveau de la gestion des audits, les résultats seront centralisés par l’administration, « ce qui permettra, en cas de changement de propriétaire, de connaître l’état de la rénovation et d’évaluer les montants à encore consentir « .

L’auditeur sera aux côtés du demandeur, tout au long de la procédure, depuis la réalisation de l’audit jusqu’au contrôle des travaux réalisés, en passant par le calcul des primes. Il agira en tant qu’interface entre le citoyen et l’administration.

Détails de la procédure

  1.     Réalisation d’un audit : Condition préalable à toute demande de primes.
  2.     Introduction de la demande : La demande de primes effectuée couvrira à la fois le rapport d’audit et les investissements éligibles repris dans le rapport d’audit. Pour la suite du processus, le demandeur entrera uniquement en contact avec l’auditeur.
  3.     Paiement de la prime audit et calcul des primes : L’introduction de la demande de primes entraînera automatiquement le paiement de la prime.
  4.     Réalisation des travaux : Le demandeur devra réaliser les travaux dans le respect des travaux hiérarchisés par le rapport d’audit.
  5.     Paiement des primes relatives aux investissements : L’enregistrement du rapport de suivi des travaux permettra la liquidation des primes. Cet enregistrement devra être accompagné de l’actualisation éventuelle des données communiquées lors de l’introduction de la demande de primes et de la production des factures relatives aux investissements pour lesquels une prime est demandée.

->Concernant les futurs montants, ils sont en cours d’élaboration. Et ici aussi, on s’attend à de grands changements au niveau de la méthodologie du calcul des primes. «  Pour les primes Énergie, notons que chaque kWh d’énergie primaire économisé grâce aux travaux donnera droit à un subside « .

Primes énergie 2018 RW (clicker ici – à télécharger)

www.AuditPAE.be

PAE2 : Pourquoi une révolution ?

La PAE2 est la Procédure d’Avis Energétique, seconde génération :

– AUDIT ENERGIE et CERTIFICAT, en une opération !

La révolution est bien là ! Actuellement, l’Audit PAE 1 n’est pas une certification PEB, le certificat PEB n’est l’audit PAE agréé. La PAE2 est la fusion des deux procédures (= Gain d’argent et gain de temps + accès aux primes énergies et à l’utilisation des Ecochèques !). En outre, il est possible d’auditer les immeubles à appartements équipés d’une chaufferie centralisée ! 

Fin d’année 2014, ce sera la fin de la PAE1.

En 2015, seuls les audits PAE2 (validité augmentée à 10 ans) seront reconnus par la Région wallonne. 

——————————————————————————-

Audit PAE 2 de type 1 (Maison unifamilialle, par exemple)

à partir de 690 € 

Relevés (Waremme, Liège, Verviers) & déplacements compris !

Certificat PEB offert !

Quelles sont les conditions ? www.auditPAE.be

Quelles sont les étapes ?

Etape n°1 :

Nous vous demandons de collationner :

1.1 Vos factures énergétiques « chauffage  / production sanitaire » (fuel, gaz, électricité, …, bois)

Idéalement, les factures de combustible couvrant plusieurs années sont intéressantes.

Par exemple :

Les factures couvrant 3 années sont idéales… Celles ne couvrant qu’1 année complète … relèvent d’un minimum !

1.2 La dernière attestation d’entretien de votre chaudière de type Cédicol, Cefortec

(N.B. dans le cas d’une chaudière fonctionnant au fuel, cette attestation d’entretien annuel est obligatoire) 

1.3 Les plans d’architecture, de cadastre, le cahier des charges, le métré, le K global (K 55, …), les factures des travaux, les documentations techniques des matériaux mis en oeuvre (châssis, …, isolation, …) ou des équipements (chaudière, boiler, …)

Remarque importante: La plupart de ces documents ne sont pas indispensables pour la bonne réalisation de l’audit, cependant, ils permettent d’augmenter la précision des calculs et de diminuer les durées des relevés sur site. Par conséquent, lorsque des plansprécis et conformes à l’existant sont fournis, il est normal qu’une remise spéciale vous soit octroyée sur le montant total de l’audit. Cette remise est à négocier, au cas par cas !

Etape n°2 :

2.1 Visite à votre domicile afin d’effectuer le relevé complet indispensable de votre habitation et de vos installations.

Nous en profiterons aussi pour contrôler la pertinence des documents reçus !

ATTENTION – remarque importante : Dans l’intérêt de la mise en sécurité de vos documents originaux (soucis de prévention), si des plans et des factures énergétiques sont à nous remettre, il est INDISPENSABLE que des copies conformes nous soient préparées et remises au moment de notre visite à votre domicile ! Ces copies vous seront ensuite restituées au moment du dépôt de l’audit PAE !

Etape n°3 :

3.1 Le travail de production de l’audit PAE

Réalisé en interne, chez l’auditeur !

Etape n°4 :

4.1 Présentation de l’audit PAE au client :

L’avis consiste en une analyse de l’enveloppe du bâtiment (murs, toitures, châssis, planchers,) mais également des systèmes de chauffage et de production d’eau chaude sanitaire, de la ventilation et éventuellement de la problématique de la surchauffe en été (module optionnel appelé confort d’été).

Cet avis comprend :

  • des informations sur le comportement énergétique de votre habitation présentées sous forme de labels (lettre E à A) pour les différents éléments analysés (enveloppe du bâtiment, ventilation, système de chauffage et de production d’eau chaude sanitaire),

  • des propositions d’améliorations directement liées à votre situation accompagnées des économies réalisables,

  • des fiches techniques explicatives relatives aux recommandations proposées,

  • une information sur la réglementation thermique en Région wallonne,

  • un document donnant droit à la réduction d’impôt pour les investissements économiseurs d’énergie,

  • une liste de contacts, publications et incitants financiers.

Tous ces documents sont générés par le logiciel PAE qui a été développé sur l’initiative des trois Régions et de l’Etat Fédéral. Seuls les auditeurs agréés par la Région wallonne peuvent réaliser des audits selon la Procédure d’Avis Energétique

Le 03/09/2019

Dans le cadre d’une expertise « HVAC énergie » à Namur (accès aisé en train), nous sommes à la recherche d’une personne, de bonne présentation et conviviale, afin de relever précisément des points de température dans des espaces.

Le travail n’est pas fort compliqué en soit mais, il pourra toujours être indiqué dans un CV.

Il s’agit d’un travail à la journée (en fonction des conditions météo), en intérim, dont la durée peut s’élever à une vingtaine de jours au total.

En fonction des caractéristiques du candidat, une collaboration pourrait se développer dans le cadre de l’expertise proprement dite ou, in fine, pour nous assister dans d’autres travaux.

Profil du candidat : Baccalauréat / Ing. industriel en énergie, techniques spéciales, ... ; pas d'expérience demandée mais, excellente présentation exigée.

Les candidats intéressés peuvent communiquer leur CV à BESS Energie sprl.